Après deux ans de developpement sur la métropole de Lille, nos onigiris trouvent le chemin de la capitale et s’y plaisent